PHC Pamoja┋Coopération scientifique franco-kenyane

call illustration

La France et le Kenya souhaitent renforcer leurs activités de coopération pour l’enseignement supérieur et la recherche. Les deux pays ont signé, le 5 mai 2015, le partenariat Hubert Curien « PAMOJA », renouvelé le 6 octobre 2021 pour couvrir la période 2021-2026. Il est mis en œuvre au Kenya par le Ministère de l’Education à travers le National Research Fund (NRF), et en France par les ministères de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme bisannuel.

Types de projets concernés

Les objectifs généraux du PHC sont :

  • Soutenir et favoriser la coopération scientifique et technologique entre des chercheurs français et kényans au sein des institutions publiques;
  • Encourager particulièrement l’établissement de nouveaux liens et partenariats ainsi que le développement d’idées innovantes d’excellence et le renforcement des capacités parmi les jeunes chercheurs ;
  • Promouvoir les échanges entre chercheurs en favorisant la mobilité entre les deux pays ;
  • Développer des synergies entre les deux communautés scientifiques pour créer un réseau durable ; et
  • Renforcer les liens entre la recherche et le secteur industriel (public et privé)

Les projets de recherche et d’innovation conduits dans les domaines ci-dessous sont éligibles :

  • Sciences de la matière et nanotechnologies ;
  • Sciences de l’ingénieur et nouvelles technologies de production ;
  • Biotechnologies et sciences biologiques (notamment santé, agriculture et biomathématiques) ;
  • Sciences et techniques spatiales ;
  • Formation aux technologies énergétiques, sciences de l’ingénieur et mathématiques ;
  • Télécommunications, électronique et technologies informatiques ; 
  • Techniques des connaissances autochtones et produits naturels ;
  • Sciences de l'environnement ;
  • Sciences sociales, lettres et sciences humaines ;
  • Sciences de l'ingénieur et domaine bâti.

Conditions d'éligibilité des équipes

France: l’appel est ouvert aux laboratoires de recherche rattachés à des établissements d’enseignement supérieur, à des organismes de recherche ou à des entreprises.

Kenya: l’appel est ouvert aux chercheurs travaillant et vivant au Kenya, rattachés à une institution autorisée par l’Etat à mener des activités d’enseignement supérieur et de recherche, y compris les institutions de formation technique et professionnelle (TVET).

Seules les candidatures explicitement approuvées par les organismes responsables des équipes partenaires seront acceptées.

Chaque projet est conduit par deux responsables scientifiques, l'un en France, l'autre au Kenya. Ils seront en charge de la coordination scientifique, technique et administrative du projet ainsi que de la rédaction des rapports scientifiques et financiers.

Les projets ayant déjà bénéficié d'un soutien dans le cadre de ce programme ne sont pas recevables pour une nouvelle candidature immédiatement après leur achèvement. Les nouvelles collaborations seront dans tous les cas prioritaires.

Seuls les dossiers de candidature co-déposés par les chercheurs partenaires auprès des instances responsables du programme dans leur pays respectif sont déclarés recevables. Les chercheurs français doivent s'en assurer auprès de leur partenaire.

Critères d'évaluation des projets

La sélection des projets s'effectuera sur la base des critères suivants :

  • Qualité scientifique et technique ;
  • Faisabilité ;
  • Méthodologie ;
  • Intérêt dans le contexte international .
  • Alignement sur les priorités nationales. Lorsque cela est pertinent, l’étude de l’impact social du projet sera encouragée
  • Participation active au projet de jeunes chercheurs et/ou doctorants ;
  • Perspectives de structuration et de valorisation du projet.

L'accent doit être mis sur la formation à la recherche et par la recherche des doctorants et jeunes chercheurs. A ce titre, l’intégration des jeunes chercheurs et étudiants ainsi que l’échange de post-doctorants sont encouragés.

Comité de sélection des projets

Les projets éligibles feront l'objet d'une évaluation scientifique par deux comités, l'un français, l'autre kényan, composés d'experts reconnus dans les différents domaines de recherche. Pour la partie kényane, le Fonds National pour la Recherche (NRF) assurera l’évaluation scientifique des dossiers. 

Pour la partie française, la Délégation aux Affaires Européennes et Internationales (DAEI) du MESRI assurera l'évaluation scientifique des dossiers.

La décision finale de financement est prise conjointement par les autorités françaises et kényanes sur la base de ces évaluations scientifiques.

Modalités de fonctionnement

La durée des projets est de deux années.

Le financement est accordé sur une base annuelle, pour deux années consécutives. 

Le budget alloué doit être impérativement consommé entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée et ne peut être reporté sur l'exercice suivant.

Il porte uniquement sur la prise en charge de la mobilité entre les deux pays des chercheurs engagés dans le programme.

Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires ou par d'autres sources.

Le renouvellement des crédits pour une seconde année est subordonné à : 

  • Une consommation optimale des financements accordés pour la 1ère année.
  • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus (1 page en format libre) et les mobilités effectuées ou prévues avant la fin de l’année en cours (ou civile).
  • La rédaction d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l'année civile.

Le rapport d’étape et le bilan financier doivent être envoyés avant le 22 novembre de la 1ère année à l'ambassade de France (cf. contact pour le programme ci-dessous).

La deuxième année de financement est subordonnée à :

  • Une consommation optimale des financements accordés pour la première année ;
  • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus (1 page rédigé en français et en format libre) et les mobilités effectuées ou prévues avant la fin de l’année en cours ;
  • La rédaction (en français) d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l’année civile.

Le rapport d’étape et le bilan financier devront être envoyés avant le 15 novembre de la première année à l’ambassade de France au (cf. contact pour le programme ci-dessous).

Au Kenya, les fonds sont accordés pour deux années budgétaires consécutives. Ils doivent être dépensés entre le 1er juillet et le 30 juin de l’année budgétaire concernée et ne peuvent être reportés sur l’année suivante. La deuxième année de financement est subordonnée à la soumission d’un court rapport d’étape scientifique et financier, rédigé en commun et en anglais par les deux coordinateurs, français et kenyan, du projet. Pour la partie kényane, ce rapport doit être envoyé avant le 15 mai 2023, à la fin de la 1ère année, à la NRF.

Dépenses éligibles

Les moyens accordés par la France couvrent exclusivement le paiement des indemnités de séjour des chercheurs de l'équipe kenyane et les voyages des chercheurs de l’équipe française.

Le montant maximum du financement est de 23 000 euros par projet, 5 000 euros par an pour financer les mobilités des chercheurs français, 6 500 euros par an pour financer les mobilités des chercheurs kényans.

Les fonds sont destinés uniquement à la prise en charge de la mobilité des chercheurs (dont les doctorants et post-doctorants) entre les deux pays, à savoir : le transport international et les per diem (incluant l’assurance). 

Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires (français et kényans) ou par d’autres sources. La recherche de financements privés est encouragée.

Les financements provenant du gouvernement français couvriront exclusivement les frais de mission de l’équipe française :

  • Frais de transport de 2 chercheurs français (1 chercheur junior/an et 1 chercheur sénior / an) se rendant au Kenya : prise en charge dans la limite de 1 000 € pour un voyage aller-retour France/Kenya.
  • Per diem d’un chercheur junior à hauteur de 50 euros par jours pour un séjour de 30 jours consécutifs maximum par an et d’un chercheur senior à hauteur de 125 euros par jour pour un séjour de 15 jours consécutifs maximum par an.

Les financements provenant du gouvernement kényan couvriront :

  • Frais de mission de 2 chercheurs kényans en France :
  • Frais de transport de 2 chercheurs kényans (1 chercheur junior/an et 1 chercheur sénior/an) se rendant en France : prise en charge dans la limite de 120 000 Ksh par billet.
  • Per diem de deux chercheurs kényans se rendant en France pour un séjour de 30 jours maximum.

 

 Taux de change estimé: 1 € = 120 KES

Propriété intellectuelle

Il appartient aux responsables de projets de prendre toutes les dispositions utiles quant à la protection de la propriété intellectuelle.

Les projets soumis à cet AO peuvent faire l’objet d’un examen au titre de la PPST (Protection du potentiel scientifique et technique et intelligence économique).

Suivi des projets

Un rapport final scientifique et financier est exigé au plus tard trois mois après la fin des projets. Il sera rédigé en français et en anglais par les responsables français et kenyan.

Les responsables français de projets doivent impérativement utiliser le modèle de rapport téléchargeable et l'attacher à leur dossier en ligne dans ce délai de 3 mois. 

Ce rapport devra être envoyé en version électronique à l’Attaché de coopération scientifique et universitaire à l’Ambassade de France au Kenya (cf. contact pour le programme).

Les responsables kényans de projets doivent impérativement utiliser le modèle de rapport disponible sur le site et l’envoyer en version papier et électronique à la NRF.

Les publications devront porter mention du soutien du fonds National Pour la Recherche, du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE).

Modalités pratiques de soumission d’un projet

Avant toute demande d'information, nous vous invitons à consulter la page des questions les plus fréquemment posées « FAQ et contact ».
 

  • Date limite de co-dépôt des dossiers de candidature : 1er mars 2022
  • Date du comité de sélection : juin 2022
  • Diffusion des résultats sur l’extranet Campus France http://chercheurs.campusfrance.org début juillet 2022
  • Début des projets : début juillet 2022

Candidater

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier par anticipation afin d’éviter que des aléas techniques ne viennent compromettre le dépôt de leur candidature dans les délais impartis.

Les dossiers peuvent être saisis en français ou en anglais.

Au Kenya, les porteurs de projets doivent utiliser le système intégré de gestion des financements du NRF (https://nrf/navari.co.ke).

Institution
Application date
Duration
2 years
Discipline
Humanities
Social sciences
Other