Maimonide Program┋French-Israeli Research Cooperation

call illustration

Maïmonide est le Partenariat Hubert Curien franco-israélien. Il est financé et mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et dans le pays partenaire par le Ministère de l’Innovation, de la Science et de la Technologie (MOST) israélien, en coordination avec le Haut-Conseil franco-israélien pour la Science et la Technologie (HCST).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

Le Partenariat Hubert Curien Maïmonide est supervisé par le Haut-Conseil franco-israélien pour la Science et la Technologie (HCST). Créé en 2003, le HCST est l’instance chargée de définir les axes de la coopération scientifique franco-israélienne. Rassemblant des représentants du MEAE, du MESRI  et du MOST ainsi que de l’Ambassade de France en Israël, il est co-présidé par deux personnalités du monde de la science et de la technologie :

  • pour la France, Michel Cosnard, ancien président directeur général de l’Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (Inria), ancien président du Haut Conseil d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Hcéres) ;
  • pour Israël, David Harari, ancien Vice-président R&D d’Israel Aerospace Industries (IAI).

Types de projets concernés

L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre les laboratoires des deux pays. Il s’agit de favoriser les nouvelles coopérations, les mobilités des chercheurs et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’une des thématiques suivantes :

1. Protection environnementale " :

  • "Protéines alternatives aux protéines animales ";
  • "Hydrogène : Réduire l'utilisation d'énergie à base de carbone pour réduire les émissions de dioxyde de carbone".

2. "Variation des réponses immunitaires à la vaccination entre individus".

Conditions d'éligibilité des équipes

L'appel à candidatures est ouvert aux chercheurs titulaires des laboratoires de recherche rattachés à des établissements d'enseignement supérieur ou à des organismes de recherche.

Les entreprises peuvent participer au projet, dès lors qu’elles sont associées à un partenaire académique.

Les projets ayant déjà bénéficié d'un soutien dans le cadre de ce programme ne sont pas recevables pour une nouvelle candidature immédiatement après leur achèvement. Les nouvelles collaborations seront dans tous les cas prioritaires.

Les chercheurs français doivent s’assurer, auprès de leur partenaire israélien, que le dossier de candidature a été déposé à la fois en Israël et en France. Seuls les dossiers de candidature co-déposés, en France et en Israël, seront déclarés recevables. 

Il est important de souligner que les documents demandés aux équipes des deux pays ne sont pas les mêmes. Il convient ainsi d’être attentif sur les documents demandés respectivement par chaque pays. 

Par ailleurs, il convient de souligner, que les porteurs de projets israéliens ne peuvent bénéficier que d’un seul financement de projet de recherche bilatéral provenant du MOST. Si les porteurs de projets israéliens bénéficient déjà ou vont bénéficier d’un autre financement du MOST, ils ne seront pas éligibles au Partenariat Hubert Curien.

Critères d'évaluation des projets

  • Enjeu, qualité scientifique et faisabilité du projet ; 
  • Originalité et caractère innovant du projet ; 
  • Qualité et compétence des équipes françaises et israéliennes ;
  • Intérêt de la coopération : pertinence du choix du partenaire, complémentarité et équilibre de la coopération, avantages pour le laboratoire français, conditions de pérennisation du partenariat envisagé, perspectives bilatérales, européennes et internationales ; 
  • Méthodologie : présentation du sujet, définition des objectifs de recherche, présentation de la méthodologie de recherche et programme de travail détaillé, importance du problème abordé et pertinence de l’approche proposée pour y remédier ;
  • Mobilité des équipes des deux pays : participation active et mobilité de jeunes chercheurs, en particulier doctorants ou post-doctorants. Un séjour de 3 à 6 mois d’un jeune chercheur israélien en France sera particulièrement apprécié, et réciproquement ;
  • Potentiel d'applicabilité : applicabilité pratique des résultats attendus de la recherche.

Comité de sélection des projets

Les projets éligibles font l’objet d’une évaluation scientifique et d’une décision conjointe du soutien accordé aux projets sélectionnés. 

Pour la partie française, la Délégation aux Affaires Européennes et Internationales (DAEI) du MESRI assure l'évaluation scientifique des dossiers.

Pour la partie israélienne, des experts désignés par le MOST assurent l’évaluation scientifique des dossiers.   

Modalités de fonctionnement

La durée des projets est de deux années.

Le financement français attribué à chaque projet, sur deux ans, est au maximum de 80 000€ et doit faire l’objet d’une demande financière détaillée. 

En fonction de la qualité des dossiers de candidature soumis, 8 projets maximum, seront sélectionnés. Le budget alloué, par la France, provient du MESRI et du  MEAE : 

Le MESRI verse des subventions aux établissements français dont dépendent les laboratoires. Ces subventions seront libres d'utilisation (salaires, matériel, etc.), à hauteur maximale de 20 000€ / an. 

Le MEAE, par le biais de Campus France, finance la mobilité des chercheurs ainsi que l’organisation d’évènements scientifiques.

Le financement est accordé sur une base annuelle, pour deux années consécutives. Il doit être impérativement consommé entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée et ne peut être reporté sur l’année suivante. A noter que, en raison de délais dans la mise en place des budgets côté français, les premiers versements pour les projets ne peuvent être effectifs qu’à partir du mois février. Il convient de noter que du côté israélien les premiers versements pour les projets sont effectifs dès le mois de janvier. 

Le renouvellement des crédits pour la seconde année est subordonné à :

  • Une consommation optimale des financements accordés pour la 1ère année.
  • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus et les collaborations effectuées entre les équipes des deux pays (1 page en format libre).
  • La rédaction d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l'année civile et d’un budget prévisionnel pour la deuxième année du projet mentionnant la répartition des dépenses entre les enveloppes MEAE et MESRI.

Le rapport d’étape, le bilan financier et le budget prévisionnel doivent être envoyés avant le 15 novembre de la 1ère année à l'ambassade de France en Israël (cf. contact pour le programme ci-dessous). 

Dépenses éligibles

En complément des subventions au projet du MESRI, le financement du MEAE français couvre exclusivement le paiement des voyages et des indemnités de séjour des chercheurs de l’équipe française en Israël et le paiement des indemnités de séjour des chercheurs de l’équipe israélienne en France.

L'appui logistique autorisé sur le financement du MEAE peut inclure dans la limite de 15% de cette enveloppe allouée les frais suivants :

  • Des frais d'organisation ou de co-organisation en France ou en Israël de colloques par les équipes françaises et/ou les équipes partenaires israéliennes hors dépenses d'acheminement, hébergement et restauration des participants des colloques non membres des équipes françaises et israéliennes partenaires de projet ;
  • Les frais de participation dûment justifiés par l'intérêt des travaux en cours à des colloques organisés en dehors de la France ou d'Israël (dépenses d'inscription, acheminement, hébergement et restauration) ;
  • Des frais engagés pour la publication des travaux réalisés et enregistrés mentionnant l'appui des ministères (incluant les frais de traduction).

Dans ce cadre, les commandes sont effectuées directement et uniquement  par Campus France. Les membres de l’équipe israélienne partenaire ne peuvent pas bénéficier de l’appui logistique.    

Propriété intellectuelle

Il appartient aux porteurs de projets de prendre toutes les dispositions utiles quant à la protection de la propriété intellectuelle.

Les projets soumis à cet AO peuvent faire l’objet d’un examen au titre de la PPST (Protection du potentiel scientifique et technique et intelligence économique).

Suivi des projets

  • Un séminaire de restitution aura lieu au cours du  dernier trimestre de l'année 2023. Les chercheurs français et leurs homologues y participeront pour présenter les avancées de leur projet devant un public scientifique et un comité d’experts – la participation à ce séminaire étant à prendre en compte dans le budget dédié aux mobilités de la deuxième année du programme. Les responsables des projets des équipes françaises et israéliennes sont tenus de fournir avant le séminaire un court résumé commun (1-2 pages) des travaux réalisés et un tableau des mobilités effectives ou à venir.
  • Un rapport final est exigé au plus tard trois mois après la fin des projets.
  • Les porteurs de projets français doivent impérativement utiliser le modèle de rapport téléchargeable et l'attacher à leur dossier en ligne dans ce délai.
  • Ce rapport est également à envoyer à l'Ambassade de France dans le même délai (cf. contact pour le programme).
  • Les publications rédigées dans le cadre de ce projet devront porter mention du soutien accordé par le MEAE et  le MESRI dans le cadre du PHC Maïmonide.

Modalités pratiques de soumission d’un projet

Avant toute demande d'information, nous vous invitons à consulter la page des questions les plus fréquemment posées « FAQ et contact ».

  • Date limite de co-dépôt des dossiers de candidature : 13 avril 2022
  • Diffusion des résultats sur l’extranet Campus France http://chercheurs.campusfrance.org : novembre 2022
  • Début des projets : janvier 2023
     

Candidater

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier par anticipation afin d'éviter que des aléas techniques ne viennent compromettre le dépôt de leur candidature dans les délais impartis.

Les dossiers peuvent être saisis en anglais, soit en anglais et en français.

Consulter les modalités de saisie en ligne des dossiers de candidature.

Il est demandé aux porteurs de projets lors de la saisie en ligne de leur dossier de candidature, de renseigner les budgets prévisionnels en distinguant les mobilités, l’appui logistique du MEAE et l’appui au projet du MESRI, en détaillant les besoins de chaque partie du financement demandé. Un document PDF reprenant l’ensemble de ces informations devra être inséré dans l’onglet Projet « pièces à joindre ». 

Il est fortement recommandé de joindre au dossier de candidature français le dossier co-déposé par les chercheurs partenaires.

 

Institution
Application date
Duration
2 years
Discipline
Humanities
Social sciences : Information and Communication Sciences
Other : Biology, Computer science, Medicine