Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ)

Le Centre de recherche français à Jérusalem porte ce nom depuis 1985 mais a une histoire qui remonte à 1952 et en fait le plus ancien établissement du CNRS à l'étranger. Il est devenu membre du réseau des IFRE en 2004 (Ifre 7). Pour le CNRS, il est aujourd'hui l'USR 3132.

Le Centre trouve son origine dans la « Mission archéologique française » fondée en 1952 par Jean Perrot. Celle-ci a évolué au gré des sigles et des besoins de la recherche : en 1964, elle devient la RCP (Recherche coopérative sur programme) n° 50 « Préhistoire et protohistoire du Proche-Orient asiatique » ; en 1974, elle est remplacée par la Mission permanente du CNRS (MP) n° 3 sous le nom de « Centre de recherches préhistoriques français de Jérusalem » ; en 1985, la MP 3 devient le Centre de recherche français à Jérusalem et s'ouvre à l'ensemble des disciplines relevant des sciences humaines et sociales ; en 1990, la MP 3 se transforme en centre de recherche pluridisciplinaire avec le statut d'Unité mixte de recherche ( UMR 9930). Cette dernière a été renouvelée en 1995 et en 2000 ; le 1er janvier 2004, le CRFJ est devenu une Formation de recherche en évolution (FRE 2804) ; depuis le 1er octobre 2004 le Crfj a été intégré dans le réseau des Instituts de recherche français à l'étranger piloté par le ministère des Affaires étrangères et européennes.

Le Crfj conduit des recherches sur l'espace israélo-palestinien, dans toutes les sciences humaines et sociales, depuis l'archéologie de l'Antiquité et du Moyen-Âge jusqu'aux problématiques contemporaines de migrations, d'identité et de mobilisation politiques. Un accent est mis sur les recherches linguistiques et religieuses, d'une part, et sur les relations entre la France et la Palestine d'autre part.

Calls
Mobility
Go international
Country
Middle East : Israel
Institution type
French Institutions : UMIFRE