Université d'Oxford

L’université d'Oxford est la plus ancienne université britannique. La date de sa fondation n’est pas connue précisément. Les traces les plus anciennes d’une activité d’enseignement à Oxford datent de 1116 environ avec l’arrivée de l’écolâtre Thibaud d'Étampes. L’université a en fait vraiment commencé à se développer à partir de 1167, lorsque Henri II interdit aux étudiants anglais de suivre les cours de l’université de Paris.

Elle accueille près de 22 000 étudiants, qui sont répartis dans 38 collèges et 6 Permanent Private Halls (fondations religieuses).

En tant qu’université collégiale, la structure oxfordienne peut sembler confuse au néophyte. L’université est une fédération : elle comprend plus de quarante halls et collèges autonomes, autour d’une administration centrale régie par le Vice-Chancelier. Les départements universitaires sont établis au sein de cette structure ; ils ne dépendent d’aucun collège en particulier. Ces départements fournissent des équipements pour l’enseignement et la recherche, déterminent les syllabi et les lignes générales de l’enseignement, font de la recherche, et proposent conférences et séminaires. Les collèges proposent à leurs gradués une formation pédagogique. Les membres d’un département universitaire sont répartis entre plusieurs collèges ; bien que certains collèges aient leurs domaines de prédilection (par exemple, le Nuffield College est spécialisé en sciences sociales), la plupart des collèges présentent un mélange d’académistes et d’étudiants de différents domaines. Les commodités telles que les bibliothèques sont fournies par chacun de ces degrés dans la structure globale : par l’université centrale (la Bodleian), par les départements (bibliothèques départementales, comme l'English Faculty Library), et par les collèges (chacun d'entre eux propose à ses membres l'accès à une bibliothèque pluridisciplinaire).

Pays
Europe : Royaume-uni
Type d'institution
Institutions non françaises : Université